Événements et médias

Après le décès du romancier survenu à Paris  le 9 décembre 1934, un hommage lui avait été très rapidement rendu par la ville de Néris-les-Bains qui, dès mars 1935 avait attribué son nom à l’une des rues de la ville, perpétuant ainsi le souvenir de celui qui, pendant plusieurs années, y avait séjourné en été avec sa famille.

La rue Arnould GALOPIN

Il faudra attendre 70 ans, le dimanche 11 janvier 2015 très exactement, pour qu’un nouveau geste soit fait à Marbeuf, dans l’Eure, commune natale du romancier, à l’initiative du Conseil Municipal. Ainsi, lors de la cérémonie des vœux, le Maire, Monsieur Carpentier, annonçait que la salle communale porterait désormais le nom d’Arnould Galopin. Ce fût une cérémonie « familiale » puisque de nombreux habitants étaient venus participer au retour  de « l’Enfant du pays ». Daniel Compère, dans une brève intervention sur la littérature populaire n’a pas manqué de souligner que les reconnaissances posthumes des écrivains  étaient rares, ce qui donnait encore plus de valeur au geste de la commune.

Le Conseil Muncipal de Marbeuf

 

Inauguration de la Salle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi deux hommages ont été accordés à l’Homme de lettres. Et l’on a coutume de dire : jamais deux sans trois ! Alors, bientôt, une troisième reconnaissance de l’auteur ? Ce n’est pas exclu…..

 

Nous pouvons d’ores et déjà annoncer qu’Arnould Galopin sera présent dans l’enceinte du Musée des Arts Premiers du quai Branly, du 22 mai  au 7 octobre 2018, dans le cadre d’une exposition temporaire qui aura pour thème « Comment la culture populaire en France a-t-elle présenté les Sociétés d’ailleurs aux plus jeunes ? Quels images et récits ont guidé leur découverte du monde et de l’étranger ». Y seront présentés, entre autres, des récits co-écrits par Arnould Galopin et Henry de La Vaulx.